Share on FacebookGoogle+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail to someoneshare on Tumblr

Il est 18 heures, vous êtes dans la cuisine, toujours à cogiter après une journée de travail mouvementée et vous avez l’estomac dans les talons. Avant de vous jeter sur le menu à emporter ou le micro-onde, réfléchissez une minute à la façon dont vous nourrissez votre corps.

Les aliments que nous mangeons, bien sûr, nous apportent l’énergie nécessaire pour fonctionner au quotidien. Mais n’avez-vous jamais songé à l’idée que le simple fait de cuisiner peut renforcer le sentiment de connexion à votre être intérieur ? La cuisine de l’âme signifie préparer une nourriture saine en étant bien orientée. Voici comment faire.


Faites de votre cuisine un lieu de méditation

Chez Rituals, nous sommes convaincus des bienfaits de la méditation. Ne pensez pas qu’il faille vous isoler 20 minutes, vous asseoir sur un coussin et chanter un mantra ! Vous pouvez méditer partout, y compris dans la cuisine. Oubliez les péripéties de la journée et soyez dans l’ici et le maintenant. Vous remarquerez que votre esprit s’évade vers des lieux plus sereins, vos muscles se détendent : et oui, c’est cela la méditation.

Vous êtes ce que vous mangez

Nous nous sommes tous, occasionnellement, rendus coupables de sacrifier la santé sur l’autel de la commodité à l’heure du dîner. Mais lorsque vous choisissez des ingrédients locaux et saisonniers au lieu d’une alimentation rapide (souvent salée et grasse), vous vous faites deux fois plaisir. Ils apportent à l’organisme les nutriments essentiels et vous bénéficiez de la tranquillité d’esprit de quelqu’un qui se respecte. Les aliments sains tels les légumes et les protéines maigres donnent de l’énergie au corps et honorent l’âme et l’esprit.

Savourez le moment, pas la corvée

Faire un bon repas est un régal pour les sens. Il en va de même pour la cuisine de l’âme. Plutôt que de préparer votre repas sur pilote automatique et de vous hâter vers le résultat final, prenez une minute pour porter attention aux sensations que vous procure chaque sens (vue, odorat, texture). Le parfum qui émane de l’ail et de l’oignon lorsqu’ils touchent l’huile chaude n’est-il pas divin ? Écoutez le grésillement des filets de poulet lorsque vous les retournez dans la poêle. Être consciente de ces petits instants de plaisir enrichit tellement votre quotidien.

Ce soir, si vous vous sentez bousculée et avez l’estomac dans les talons, tentez l’expérience. Vous verrez que la cuisine de l’âme est une récompense en soi. Vous aurez en prime un repas sain et délicieux que vous et vos proches apprécieront d’autant plus qu’il a été préparé avec soins et attention.

This post is also available in: Anglais Néerlandais Espagnol Allemand Portugais - du Portugal Suédois

Leave a Comment

Error: Please check your entries!