Share on FacebookGoogle+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail to someoneshare on Tumblr

Karma est un terme sanskrit qui signifie acte ou action. Selon la croyance hindoue ou bouddhiste issue de l’Inde ancestrale, il s’agit de la loi de cause à effet, d’action et de réaction. Il est aussi question de contribuer à un monde meilleur, plus beau. Mais comment le karma se manifeste-t-il au quotidien ? Karma est un terme sanskrit qui signifie acte ou action. Selon la croyance hindoue ou bouddhiste issue de l’Inde ancestrale, il s’agit de la loi de cause à effet, d’action et de réaction. Il est aussi question de contribuer à un monde meilleur, plus beau. Mais comment le karma se manifeste-t-il au quotidien ?

Nous sommes convaincus – que des actes animés d’une intention louable et pure, et qu’être bon envers autrui favorisent un « bon karma ». L’idée de participer à la construction d’un monde positif, bon et aimant, résonne fortement en nous à partir du moment où nous sommes conscients de ses merveilleuses répercussions.

Comment créer un bon karma ?

Le karma découle de l’idée suivante : quoi qu’il arrive dans notre vie, tout est le fruit de nos actions passées, de nos actes, de nos paroles ou de nos émotions. En d’autres termes, tout acte intentionnel a un effet sur notre vie ; nous sommes les créateurs de notre propre réalité. Tous ce que nous faisons, disons ou pensons a une incidence sur notre avenir. L’esprit du karma est de faire le bien, pas seulement pour soi, mais aussi pour les autres et le monde qui nous entoure. Imaginez que votre vie est un jardin. Si vous en prenez soin, lui consacrez le temps et les efforts nécessaires, il peut être merveilleux. Il importe toutefois de réaliser que nous ne pouvons pas tout contrôler : les intempéries, les saisons, voire même les individus qui s’y promènent et dont les intentions peuvent différer des nôtres. Quoi qu’il arrive, vous en restez le jardinier ; c’est vous qui façonnez votre jardin et réagissez aux imperfections et aux imprévus.

Créer du karma : vivre avec de bonnes intentions requiert de la pratique. La pratique quotidienne d’une intentionnalité juste suppose un développement de la conscience et de la compassion au milieu du chaos. C’est prêter une attention respectueuse à ceux que l’on aime, nos proches, renouer avec la nature. C’est voir la beauté des choses infimes ; s’ouvrir à la voix de sa sagesse intérieure ; l’écouter doucement. Cela implique aussi l’édification d’un bon karma : colère, avidité et négativisme doivent laisser place à l’amour et la bonté.

Pour créer un bon karma…
Pensez juste ;
Parlez juste ;
Agissez de façon juste.

En d’autres termes, privilégiez les bonnes intentions. En nourrissant vos actes et vos pensées de bonnes intentions, vous ne pouvez qu’engendrer la bonté et la partager avec autrui.

De bonnes intentions

Commencez dès le réveil. Méditez sur le jour précédent, tandis que vous êtes tranquillement allongé. Posez-vous la question de savoir ce que vous attendez de votre journée ; adoptez de bonnes résolutions. Veillez à ce que vos intentions soient conformes à vos convictions et valeurs. Elles peuvent être très spécifiques (« je veux donner plus de bonheur aux autres »), ou s’articuler autour de quelques mots tels que « gentillesse », « pardon », « générosité ». La méditation au réveil s’apparente à semer des graines d’intentionnalité pour la journée à venir. La méditation au réveil permet de commencer la journée avec de bonnes intentions. Leur concrétisation dépendra de votre volonté.

S’Arrêter pour réfléchir

Lorsque nous nous sentons submergés par un stress et une irritation excessifs, envers nous-mêmes, nos proches, nos collègues, il convient de s’arrêter un instant avant de réagir et de dire la première chose qui nous vienne à l’esprit pour finalement se demander : « Quelle est mon intention véritable ? Pourquoi fais-je ceci ? Pourquoi vais-je dire cela ? ». Cela peut véritablement nous aider à éliminer notre stress et à renouer avec nous-mêmes, tout en faisant preuve d’indulgence envers les autres. Nos réactions ou impulsions peuvent avoir des effets très négatifs : la méditation est un excellent moyen pour apprendre à apaiser nos pensées lorsque nous avons l’impression de perdre pied.

Réfléchir à ses motivations peut également faciliter les prises de décisions importantes. Même si les réponses ne sont pas toujours immédiates, l’idée fait son chemin. Les grandes décisions ne sont pas instantanées; elles sont le fruit d’une longue réflexion pouvant prendre plusieurs semaines. Prendre conscience de nos intensions se traduit également sur le plan physique. L’un des formidables avantages de notre corps, c’est qu’il nous  fait clairement savoir quand quelque chose ne va pas. Stress, tensions et douleurs peuvent émaner d’une anxiété, d’une colère et d’un désarroi profonds. C’est pourquoi nous devons toujours être conscients de l’impact de nos émotions et de nos actions sur notre santé physique. Attention à ne pas confondre intentions et objectifs ; les intentions ne débouchent pas sur des résultats tangibles comme une hausse de salaire ou une perte de poids. Elles s’apparentent plutôt à une attitude ou un but et doivent venir du cœur, pour nous aider à renouer avec l’essentiel. Cela n’est pas toujours facile. Ne soyez pas trop sévère envers vous-même. Revenez toujours à la charge : le développement d’une nouvelle façon d’être, tout aussi difficile et douloureux soit-il, peut se révéler merveilleux. Pensez au bon karma que vous générez !

This post is also available in: Anglais Néerlandais Espagnol Allemand Suédois

Leave a Comment

Error: Please check your entries!